Actualisé le 24.02.2022

PLUS DE 10’000 PERSONNES
PORTENT PLAINTE CONTRE LES MESURES COVID ILLÉGALES

Le 17.02.2022 l’association Wir Menschen,  avec 10’000 adhérents et ses avocats, a déposé plainte auprès du Département fédéral des finances (DFF) contre la politique Covid illégale et anticonstitutionnelle menée ces deux dernières années.

Toutes les mesures doivent cesser immédiatement. En l’absence de prise de position ou en cas de prise de position négative dans un délai de trois mois lors de la procédure préliminaire auprès du DFF, la plainte sera déposée directement auprès du Tribunal fédéral.

Le 17.02.2022, la communauté de plaignants Wir Menschen, avec 10 000 co-plaignants et leurs avocats, a déposé, auprès du Département fédéral des finances DFF, une plainte complète contre la politique Covid menée ces deux dernières années.

Il s’agit entre autres de faire constater judiciairement que :

  • Les mesures Covid édictées par le Conseil fédéral étaient et sont illégales.
  • Les tests PCR utilisés depuis deux ans n’ont pas de valeur épidémiologique pertinente.
  • Le virus « SARS-CoV-2 », déclaré par le Conseil fédéral comme étant au centre de la soi-disante « pandémie », n’a pas pu être isolé et caractérisé biochimiquement à ce jour. En l’absence d’essais de contrôle, il manque en outre toute preuve de sa qualité d’agent pathogène, même si l’on pense pouvoir renoncer à son isolement.
  • Le Conseil fédéral doit être obligé de mettre fin immédiatement à toutes les mesures restrictives de liberté afin de remplir son obligation de réduction des risques.
  • Les plaignants ne sont pas intéressés par l’argent. Ils ne demandent qu’un montant symbolique de 1 franc chacun à titre de dommages et intérêts, mais surtout une satisfaction par le biais du jugement déclaratoire demandé au Tribunal fédéral.

Nous ne demandons pas seulement l’arrêt immédiat de toutes les mesures, mais en premier lieu que les actes illégaux répétés contre la population soient définitivement constatés juridiquement par le tribunal et rendus impossibles à l’avenir.

D’ores et déjà, les médias prédisent par information unilatérale la prochaine « pandémie » encore bien plus grave. Pour semer à nouveau la panique et rendre la vaccination obligatoire? Non ! C’est à nous maintenant d’agir pour notre santé et notre avenir ; de manière pacifique, objective et cohérente

Depuis au moins 15 mois, des scientifiques renommés et expérimentés jugent l’effet de ces « vaccins » comme étant hautement risqué et nocif. De mois en mois, les faits deviennent de plus en plus accablants.

Vouloir vacciner maintenant aussi les enfants est inconcevable et renforce de plus en plus le soupçon que les responsables agissent éloignés du sujet de la santé.

Nous insistons sur le débat ouvert entre des experts de tous les courants d’opinion ; un débat qui aurait dû avoir lieu depuis longtemps.

Dans les mois à venir, nous déposerons des plaintes/dénonciations contre les responsables qui ont parlé publiquement de vaccins sûrs, qui ont organisé des campagnes de vaccination et qui ont contribué de manière répétée à une division de la société.

Dans quelques années, cette phase entrera comme la période la plus sombre dans l’histoire de la Suisse.

Ne nous laissons pas tromper par les assouplissements et travaillons ensemble pour éviter, par des moyens pacifiques, une escalade continue de la catastrophe !

Contact : Franz   info@wirmenschen.ch -> vous y trouverez également le texte complet de la plainte